Accueil Monde Europe

Charlie, un bébé au tribunal

Le bébé de 11 mois est victime d’une maladie rare. Les parents veulent tenter le traitement aux Etats-Unis. La justice est une nouvelle fois saisie : faut-il renoncer aux soins ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Un tribunal de Londres, saisi une nouvelle fois lundi sur le sort à réserver à Charlie Gard, un bébé de 11 mois atteint d’une maladie génétique rare, devrait décider jeudi si l’enfant peut, comme le souhaite sa famille, être emmené aux Etats-Unis, où un hôpital new-yorkais s’est proposé de lui administrer un traitement expérimental, sa dernière chance de survie.

L’affaire déchire la Grande-Bretagne. Elle met en jeu, comme le soulignait un éditorial du Guardian, l’équilibre délicat à trouver entre la justice et l’éthique, entre les limites de la médecine et la détermination de parents à aller jusqu’au bout de l’ultime chance de sauver envers et malgré tout un bambin que la Faculté considère comme en souffrance irréversible. Elle entraîne aussi dans son sillage les plus ultras des militants conservateurs « pro-vie » quel qu’en soit le prix de souffrance, stimulés par les soutiens apportés à la cause de Charlie par Donald Trump et le pape François.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs