Accueil Culture Scènes

Un «Rigoletto» à la provençale

Un baryton inusable qui connaît toutes les nuances du rôle. Un chef d’exception qui exploite au mieux la partition. Et 8.000 spectateurs vibrant à l’unisson. Une soirée magique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Orange

Que ce soit dans l’intimité de l’Archevêché à Aix ou dans l’immensité du Théâtre Antique d’Orange, les plus belles soirées de l’été doivent beaucoup à la magie de la nuit provençale. On en a encore eu la confirmation samedi soir à Orange où la grande foule était venue saluer les 50 ans de carrière de Leo Nucci. A 75 ans, le baryton italien signait sa 526e incarnation du célèbre bouffon verdien. Ce rôle dont il connaît les moindres nuances et use de toutes les astuces, il l’a déjà chanté ici en 2011 avec Patrizia Ciofi, et on l’y a retrouvé à l’Opéra de Liège, il y a deux ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs