Accueil Belgique Politique

Crise politique: Ecolo veut des accords à la sortie de la réunion avec le MR et le CDH

S’il n’y a pas d’accord, Zakia Khattabi a annoncé qu’Ecolo arrêterait de négocier « dans la configuration actuelle ».

Temps de lecture: 2 min

Les présidents du CDH, du MR et d’Ecolo sont réunis, mardi depuis 10H15 à Namur, pour poursuivre leurs discussions sur la gouvernance publique. À son arrivée, la co-présidente d’Ecolo Zakia Khattabi a affirmé souhaiter sortir de cette nouvelle réunion avec des « accords politiques » sur les thèmes chers à son parti.

Écolo veut un accord

« Si ce n’est pas le cas, nous déposerons des textes en dehors de cette configuration. On arrêtera alors de négocier dans la configuration actuelle », a-t-elle commenté.

« Nous avons mis sur la table des propositions la semaine dernière. Il y a sept propositions incontournables pour nous et nous souhaitons avoir des signes clairs autour de celles-ci. Nous refuserons d’aborder la discussion comme la semaine dernière et évoquer cinquante points sans toucher à ceux qui fâchent », a-t-elle ajouté.

Le décumul intégral, mais aussi l’enjeu de la proportionnalité des scrutins ou de la participation citoyenne sont très importants pour Ecolo, a-t-elle rappelé.

Chastel moins catégorique

Le président du MR, Olivier Chastel, a quant à lui refusé de parler d’une réunion décisive, affirmant « attendre un accord sur la gouvernance depuis des semaines ». « C’est une réunion parmi d’autres, parce que je me montre disponible depuis le début de cette crise à la fois pour parler de gouvernance, mais aussi parce que je suis de plus en plus inquiet de la situation politique et du blocage qui perdure dans les trois entités fédérées », a-t-il commenté.

« Je ne peux pas me résoudre à ne parler que de gouvernance, je dois aussi voir clair sur la manière avec laquelle certains doivent pouvoir comprendre qu’on doit régler le problème des exécutifs dans les entités », a-t-il poursuivi.

Une journée importante, selon Lutgen

De son côté, le président du CDH Benoît Lutgen a souligné qu’il souhaitait engranger un accord depuis le 19 juin dernier.

«J’espère qu’on va pouvoir trouver un accord sur la gouvernance effectivement et puis par la suite pour investir dans l’emploi, l’économie, l’environnement, ... c’est ça l’essentiel», a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’il faudrait faire preuve de «courage et d’audace». «C’est une journée importante, on verra si elle est décisive», a-t-il souligné.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une