Accueil Monde États-Unis

Quand un politologue flamand compare la politique belge à l’Afrique

La structure politique complexe de la Belgique serait une technique politique africaine qui permet aux leaders de recourir à la corruption, écrit Kristof Titeca dans le « Washington Post ».

Temps de lecture: 1 min

Le journal américain The Washington Post s’est intéressé à la politique belge ce mardi ? Dans une chronique publie sur leur site, Kristof Titeca, politologue à l’université d’Anvers, ose : « Vous voulez comprendre la complexe politique belge et les scandales qui en découlent ? Regardons ce qu’il se passe en Afrique ».

Les scandales qui ont récemment secoué notre petit pays ont eu des échos jusqu’outre-Atlantique. C’est ainsi que le journal américain mentionne le Samusocial : « Son président gagnait 204.000 euros par an, presque autant que le Premier ministre belge ». La cause du mal belge serait notre extrême fragmentation politique, qui, Kristof Titeca, engendre désordre et corruption.

Washington post

À titre de comparaison, le chroniqueur ressort une étude des années 1990 sur les « Désordres en tant qu’instruments politiques » en Afrique. Certains chefs africains, appelés « big men », utilisaient alors l’extrême complexité politique afin d’accumuler des ressources plus facilement.

Lire l’article du Washington Post

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Remi Baeyens, mardi 11 juillet 2017, 16:06

    Nous, qui avons inculqué la 'democarassie' au congolais, pratiquons maintenant les mêmes types de corruption que la RDC.Quel remarquable retour des choses. Bien vu de la part de ce journaliste.

  • Posté par Weissenberg André, mardi 11 juillet 2017, 13:55

    Rien d'étonnant à ce transfert de "technologie politique" en provenance de Kinshasa ...

  • Posté par Stenuit Fernand, mardi 11 juillet 2017, 12:35

    voila les américains qui nous traitent de bougnouls. N'est-ce pas de la discrimination?

  • Posté par Huys Eric, mardi 11 juillet 2017, 20:14

    Je signale un abus. Y a-t-il un modérateur dans la salle? Il s'agit d'un propos raciste ("bougnouls") et dégradant envers les êtres humains habitant l'Afrique. Je suppose que ça rassure SF de dénigrer les autres? Triste sire...

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs