Accueil Belgique Politique

Des députés invités par Luminus à l’Euro: Ecolo plaide «le bon sens»

Pour Ecolo, il n’est pas possible de formaliser une règle par rapport à ce genre de pratiques.

Temps de lecture: 2 min

L’entreprise Luminus a invité plusieurs députés wallons, de différents partis, ainsi que le ministre de l’Énergie de l’époque Paul Furlan (PS), à un match des Diables rouges le 13 juin 2016 à Lyon, dans le cadre de l’Euro de football. Une pratique qui n’a rien de secret ni d’anormal, selon Jean-Luc Crucke (MR), interrogé ce mardi matin à ce sujet. Chez Défi, on Défi estime qu’il faut se garder de toute tentative de lobbying et que ce genre d’offre n’est jamais désintéressée. tandis que le PS défend la création d’un registre des lobbies.

Chez Ecolo, on ne veut pas jeter de l’huile sur le feu mais on estime que « s’il pouvait y avoir un soupçon de conflit d’intérêts, notamment sur les matières comme l’énergie, la commission de déontologie du parlement pourrait bien entendu être saisie ». Sur ces matières, reconnaissent les verts par la voie de leur porte-parole Laurianne Douchamps, « la frontière est mince entre une invitation de bonne foi et une tentative d’instrumentalisation », et il est compliqué de formaliser une règle précise par rapport à ce genre de pratiques, notamment parce que « les rencontres avec les entreprises et les acteurs de terrain sont indispensables ». Pour Ecolo, il s’agit d’une question de «  bon sens » et d’«  éthique personnelle » de chaque mandataire, qui doit évaluer la situation « au cas par cas » en tenant compte de la fonction qu’il occupe et de l’identité de l’émetteur de l’invitation. Comme le PS, Ecolo défend la création d’un listing des lobbyistes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une