Accueil Monde Proche-Orient

Abou Bakr al-Baghdadi, ignoble leader de Daesh au pouvoir sans limite

La mort du leader de Daesh avait été annoncée plusieurs fois. Elle semble cette fois confirmée. Parcours d’un religieux érudit devenu chef suprême d’une organisation qui a semé terreur et désolation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le monde entier avait découvert Abou Bakr al-Baghdadi en juillet 2014 dans une vidéo qui le montrait, turban et vêtements noirs, prêchant en chaire dans la mosquée al-Nouri de Mossoul, la grande ville d’Irak dont Daesh venait de prendre le contrôle.

«  Je suis le wali (leader) désigné pour vous diriger, mais je ne suis pas meilleur que vous ; si vous pensez que j’ai raison, aidez-moi, et si vous pensez que j’ai tort, conseillez-moi et mettez-moi sur le droit chemin. Obéissez-moi tant que vous obéissez à Dieu en vous  », déclamait-il pendant ce prêche qui durait 31 minutes. Celui qui venait d’être proclamé calife par son groupe, l’Etat islamique en Irak et au Levant (Daesh), invitait les fidèles à l’austérité et à l’humilité, mais il portait au poignet une montre étincelante, probablement une Rolex ou une Omega hors de prix.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs