Accueil Culture Cinéma

«Hollywood ne répond plus», digne d’un bon polar, se lit comme un roman

L’ouvrage d’Olivier Rajchman, préfacé par le fils de Mankiewicz, met en scène la fin des studios tout-puissants. Avec des extraits inédits du journal de Joe Manckiewicz. Profitez des vacances pour bouquiner le ciné.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Pour beaucoup, le seul film connu de Mankiewicz est Cléopâtre, péplum titanesque de 1963 avec Elizabeth Taylor et Richard Burton. A cause de son aura de scandale, de son budget colossal (qui passa des 2 millions de dollars initialement prévus à 44 millions de dollars) et de son impact démesuré sur le plan culturel. Or, chez les Mankiewicz, ce film hors norme est longtemps resté un événement traumatique. Peu imaginent que le bouche-à-oreille d’alors, lui conférant une notoriété légendaire au point d’en occulter tant la valeur artistique que les failles, exaspérait Joe Mankiewicz. C’est ce que raconte de façon passionnante Olivier Rajchman dans Hollywood ne répond plus. Mais pas que ça. Car début des années 60, les studios tout-puissants vivent une crise sans précédent. Cette agonie précède une nouvelle ère, celle du « Nouvel Hollywood », tout comme le scandale de la liaison Burton-Taylor annonce l’arrivée des paparazzis dans le monde des stars.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs