Accueil Économie Mobilité

Survol de Bruxelles: la région bruxelloise impose des amendes mais ne les perçoit pas

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Malgré le conflit d’intérêts soulevé par la Flandre, le gouvernement bruxellois continue à imposer des amendes aux compagnies aériennes pour leurs nuisances sonores mais, jusqu’à présent, ne les perçoit pas, a indiqué le porte-parole de Brussels Airlines en réaction aux déclarations du ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), qui veut traduire en justice la région bruxelloise.

Selon Ben Weyts, le gouvernement bruxellois n’a pas respecté une procédure en conflit d’intérêts dans le dossier des normes de bruit pour les avions survolant la capitale. Il appelle dans la foulée les compagnies aériennes auxquelles des amendes pour dépassement des limites de bruit sont notifiées à avoir recours aux tribunaux pour s’y opposer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs