Accueil Société Régions Liège

François Pasquasy retrace vingt siècles de technologie

Du martelage du fer au revêtement de l’acier, la sidérurgie liégeoise est riche d’une longue histoire. Ingénieur et historien, François Pasquasy plonge dans cette aventure technologique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le travail est colossal et a demandé à l’auteur des années de recherche et d’écriture. Après un premier tome centré sur la production de fonte et la fabrication d’acier, François Pasquasy s’est attaqué au travail de l’acier. Ce que l’on appelle aujourd’hui « l’aval » ou la phase à froid, par opposition à la phase à chaud qui, jusqu’il y a peu à Liège, comprenait hauts-fourneaux, aciérie, coulée continue et laminoir à chaud.

Edité par la Société des bibliophiles liégeois, son ouvrage est une mine de renseignements et de documents iconographiques sur l’industrie et proto-industrie qui ont forgé le paysage liégeois et plus globalement la Wallonie. Une brique de 500 pages parsemée de documents d’époque qui tient plus de l’épaisse brame que des fines tôles toujours laminées dans le bassin industriel liégeois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs