Samusocial: la commission d’enquête a repris sans huis clos

Coup de théâtre en commission d’enquête sur la gestion du Samusocial ce mercredi, qui a suspendu en milieu d’après-midi sa séance publique pour débattre à huis clos de la publication sur les médias sociaux d’un mail adressé par le président du CA, Michel Degueldre, le 25 mai dernier au chargé de communication de l’association. Il y demande à la direction opérationnelle de s’informer sur la vie de deux journalistes et du député Ecolo Alain Maron, membre de la commission.

Les trois témoins du jour, des membres de la direction opérationnelle du Samusocial, ont pour leur part indiqué n’avoir donné aucune suite à cette demande.

Dès la divulgation du document, les politiques présentes en commission se sont dites scandalisées par le contenu du mail de Michel Degueldre, mais dénoncent dans le même temps la divulgation de pièces sur les réseaux sociaux. Une question se pose : la commission peut-elle autoriser la publication de ce genre de documents ?

Mais alors qu’ils s’exprimaient à ce sujet, le député Emmanuel De Bock (Défi), suivi en cela par plusieurs autres commissaires dont le chef du groupe MR, Vincent De Wolf, a demandé que le bureau de la commission se penche, séance tenante, sur le problème posé par la diffusion in extenso, selon eux par Alain Maron, de ce mail sur les médias sociaux, en ce compris avec les adresses des destinataires. C’est finalement l’ensemble de la commission qui s’est penchée sur ce problème… à huis clos, durant environ une demi-heure.

Invalid Scald ID.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous