Les héros américains du Thalys joueront leur propre rôle au cinéma

© Reuters
© Reuters

Les trois Américains considérés comme des héros pour avoir déjoué l’attaque jihadiste dans un Thalys en 2015 vont jouer leur propre rôle dans un film de Clint Eastwood, a annoncé Warner Bros. Pictures.

Le futur long-métrage de l’acteur et réalisateur américain, « The 15 : 17 to Paris » (« Le 15h17 pour Paris »), se fonde sur l’ouvrage « The 15 : 17 to Paris : The True Story Of A Terrorist, A Train, And Three American Heroes » (« Le 15H17 pour Paris : l’histoire vraie d’un terroriste, d’un train et de trois héros américains ») publié en 2016 par le trio – Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone – avec le journaliste Jeffrey E. Stern.

Les trois hommes partageront l’affiche notamment avec Jenna Fisher et Judy Greer.

En vacances en Europe

Le film suivra leurs vies jusqu’au 21 août 2015, lorsque le trio était intervenu pour désarmer le djihadiste marocain Ayoub El Khazzani, armé d’une kalachnikov et muni de neuf chargeurs pleins dans un Thalys Amsterdam-Paris, peu après l’entrée du train en France.

Ils avaient ainsi mis en échec un potentiel carnage, sept mois après les attentats à Paris contre Charlie Hebdo, un supermarché casher et des policiers.

L’assaillant avait grièvement blessé une personne avant l’intervention des trois Américains, dont deux étaient militaires, Alek Skarlatos, membre de la Garde nationale de l’Oregon, et Spencer Stone, soldat de l’armée de l’air.

Les trois Américains, qui avaient pris le Thalys alors qu’ils étaient en vacances en Europe, ont été considérés comme des héros dans le monde entier et décorés notamment de la Légion d’honneur, la plus haute distinction française.

Le nouveau projet de Clint Eastwood s’inscrit dans la lignée de sa production récente retraçant des histoires réelles de personnages aux expériences hors du commun, après « American Sniper » (2014) et « Sully » (2016).

C’est toutefois la première fois que la légende du cinéma américain fait jouer un rôle à une personne dont c’est réellement l’histoire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les Reds menaient déjà au score après moins de deux minutes
!

    Ligue des champions: face à Liverpool, Genk n’a même pas fait illusion

  2. 06670710

    Brexit: Boris Johnson menace d’élections anticipées

  3. vcvcvcv

    Le nouvel Astérix : Adrénaline, une ado chez les irréductibles Gaulois

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite

  • Patients et soignants méritent mieux que cela

    Pour les uns – les patrons – il n’y a là rien d’autre qu’une espèce de paranoïa syndicale. Pour les autres – les syndicats – l’accord du non-marchand de 2017 a valeur exclusive d’avancée sociale à l’avantage du personnel. Entre les deux camps, la ministre en affaires courantes de la Santé publique compte les coups. Elle penche même, une fois n’est pas coutume, en faveur des travailleurs, assurant qu’infirmiers, sages-femmes, kinés, logopèdes, diététiciens – « tout le personnel soignant » en fait – doivent « recevoir la...

    Lire la suite