Accueil Monde Union européenne

Brexit: Michel Barnier durcit le ton envers Londres

Le négociateur en chef européen attend toujours les positions britanniques sur le dossier irlandais et sur le règlement de ses obligations financières par Londres. « J’entends la montre faire tic-tac… », dit Michel Barnier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Sous le vernis d’une amabilité dont il ne se départit jamais, c’est un avertissement extrêmement dur que Michel Barnier, le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, a adressé au gouvernement britannique. Car à cinq jours de ce qui doit être le véritable début des négociations du divorce britannique (la première rencontre d’ordre technique s’était tenue le 19 juin dernier), le négociateur européen n’avait pas encore reçu de documents contenant les positions de départ britanniques sur deux des trois volets prioritaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs