Accueil Culture Scènes

Avignon célèbre la création africaine

Le Festival propose cette année un focus sur l’Afrique subsaharienne. Dans le même temps, les musées de la ville accueillent la collection Blachère consacrée aux sculpteurs d’Afrique.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Avignon

Au milieu des corps délicats en marbre blanc, un homme noir se dresse, lance à la main. Le lanceur zoulou d’Ousmane Sow pouvait difficilement rêver mieux que l’univers feutré du Musée Calvet, consacré à l’art du XVIe au XXe siècle, pour prendre le visiteur par surprise. Cette grande sculpture en résine et matériaux divers utilisés par l’artiste, surgit ici au milieu des jeunes filles effarouchées et des athlètes gréco-romains.

Trois autres œuvres de l’artiste sénégalais décédé en décembre 2016 sont également présentées. Dans la même salle, Les scènes de mariage et La danseuse aux cheveux courts dialoguent avec les sculptures classiques occidentales. Dans la cour d’entrée, Le guerrier debout accueille le visiteur du haut de ses 2,60 mètres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs