Accueil Culture Cinéma

«Hamsters» évacue nos stress

Ce film ovni est projeté à Flagey

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Comment parler de la société oppressante dans laquelle nous vivons ? Comment rendre compte du stress post-traumatique qui tenaille nos contemporains suite aux attentats et à l’état anxiogène de ces dernières années ? La réalisatrice belge Martine Doyen a choisi de théâtraliser et chorégraphier ces réalités avec un groupe d’hommes et de femmes qu’elle fait danser, parler, témoigner dans le cœur de Bruxelles après l’attentat au musée juif en 2014. C’est audacieux, excentrique, plein d’énergie et de fureur, thérapeutique. D’emblée, elle projette le spectateur dans un univers décalé, filmant en alternance des hamsters en quête de liberté et des fessiers frénétiquement déhanchés. Puis on glisse dans les Marolles. En fond sonore, des flashes infos relatant l’acte terroriste en diverses langues. Chaos auditif en guise de parcelle vers le chaos existentiel. Qu’en reste-t-il ? Deux Marolliens excentriques s’interrogent sur leurs propres cauchemars ou la notion d’infini.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs