Les bons plans de l’été: un plateau de jeu grandeur nature

Avatar. © D.R.
Avatar. © D.R.

Plus de 1.000 personnes devraient participer à la 17e édition « d’Avatar », un jeu de rôles en plein air organisé du 27 au 30 juillet à Hensies, près de Mons. BE Larp, la fédération belge du jeu de rôles grandeur nature, est le maître d’œuvre de l’événement. « Chaque participant choisit un personnage et rejoint ensuite une faction », explique Deborah Alves, chargée de communication au BE Larp. Nouveaux habitants et fidèles de la Terre de Caldera choisissent leur costume en fonction du personnage qu’ils incarnent et du clan dont ils font partie. Chaque faction suit son propre scénario qui régit ses liens avec les autres clans, les interactions avec les autres personnages, les quêtes qu’elle doit mener, etc. Ce scénario s’inscrit dans l’histoire générale du jeu. Une histoire qui évolue d’édition en édition. Un billet pour Caldera se monnaie aujourd’hui à 100 €. Comptez 20 euros de plus si vous vous inscrivez en juillet voire le jour de l’ouverture. Les nouveaux joueurs de moins de 25 ans bénéficient d’une réduction de 50 %.

La fédération belge des jeux de rôles grandeur nature relaie aussi les événements d’autres associations. Si vous préférez un scénario médiéval plus réaliste, vous opterez plutôt pour Outreterre, organisé à Jalhay du 12 au 16 juillet prochain. Adepte des énigmes, vous tenterez certainement de trouver l’assassin de Benjamin Amberson, un riche père de famille. Dates et lieu du crime : les 1 et 2 juillet prochains, Rue Plantin 9, à Anderlecht. Si vous êtes davantage fan de science-fiction, patientez jusqu’au 2 novembre pour atterrir dans « Clones ». Un jeu de rôles futuriste organisé à Winner, dans le Limbourg. Et si vous avez l’âme d’un aventurier, le BE Larp sélectionne aussi sur son site internet des jeux organisés hors de nos frontières.

www.larp.bewww.avatar.larp.be

www.outreterre.bewww.clones.be

www.facebook.com/zap.collectif

Élections communales 2018
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Depuis les premières livraisons en juin, les échos à propos de ce vélo au système d’assistance électrique intelligent se veulent presque dithyrambiques.

    La start-up Cowboy déjà à l’assaut de l’Europe

  2. 3.040 mineurs non accompagnés nigérians ont fait la traversée en 2016.

    En Belgique, la prostitution forcée des ados nigérianes

  3. Philippe Close a récolté 8.501 voix à la Ville de Bruxelles, mieux que Freddy Thielemans en 2012.

    Philippe Close: «Non, je n’ai pas reçu de coup de fil d’Elio Di Rupo pour prendre Défi»

Chroniques
  • Affaire Khashoggi: notre honte saoudienne

    Jusqu’à présent, quand le régime totalitaire saoudien escamotait un opposant, nul ne mouftait. Ni vu ni connu. Pschitt !

    Il est vrai que ces fétus de paille brûlés sur les bûchers de l’intolérance wahhabite ne chroniquaient pas dans le Washington Post.

    Il est vrai surtout que leur exécution au sabre n’était pas relatée par le menu sur tous les petits écrans du monde. On décapitait à huis clos. On décapait.

    Double accablement

    Ce qui a permis à l’affaire Khashoggi de prendre une telle ampleur, c’est l’aspect « grand-guignolesque » du drame dont les plus sadiques mais talentueux auteurs de romans noirs auraient pu écrire le scénario. La scène se passe dans les salons feutrés d’un consulat, au cœur d’Istanbul. La...

    Lire la suite

  • Affaire Khashoggi : et si les Belges passaient aux actes en Arabie Saoudite

    Faut-il geler les ventes d’armes à l’Arabie saoudite ? Oui. Faut-il arrêter de vendre des armes à l’Arabie saoudite ? Oui.

    Ces deux réponses étaient déjà évidentes avant l’assassinat de Jamal Khashoggi, au vu notamment des exactions au Yémen. Mais aujourd’hui, le régime de Mohamed Ben Salmane montre au monde le peu de cas qu’il fait des droits de l’homme et de la vie des êtres humains et de ses citoyens. Ce pays non seulement assassine ses détracteurs – même s’ils ont la parole et l’...

    Lire la suite