Accueil Société Régions Bruxelles

Sans terrasses, voici la métamorphose de la rue des Bouchers (vidéo)

De nombreux restaurants ont fermé dans la rue des Bouchers.

Temps de lecture: 2 min

La rue des Bouchers a été métamorphosée après des mesures prises par la Ville de Bruxelles en octobre dernier.

Cela concerne particulièrement la petite rue des Bouchers, qui est devenue très calme. « Ça devient une rue de passage » remarque un jeune homme qui y fait la manche. Les terrasses qui empêchaient d’y marcher par deux ont disparu, tout comme les auvents et de nombreuses enseignes. Les restaurants à l’entrée de la rue sont quasiment vides entre midi et 13h ce mercredi. Deux touristes français décrivent cet endroit qu’ils découvrent : « Ça fait vide. Il n’y a personne dans les restaurants donc ça ne donne pas très envie. »

En s’avançant, on découvre que les terrasses sont toujours présentes à proximité de Chez Léon, mais les tables sont beaucoup moins nombreuses qu’auparavant. Le propriétaire du Petit Bedon peste  : « C’est une catastrophe. C’est le début de la faillite pour tous les restaurants de la rue. » Jeanne, une habitante de Bruxelles, pense, elle, au contraire, que c’est une bonne chose : « On m’a toujours déconseillé d’aller manger rue des Bouchers, c’est un attrape-touriste ».

À lire aussi Fini, les attrape-touristes dans la rue des Bouchers

Bruxelles a décidé de supprimer les terrasses et les auvents dans certaines rues de l’Ilot sacré après qu’un camion de pompier avait été bloqué lors d’une urgence. À cela, s’ajoute une volonté d’améliorer les restaurants tristement connus pour leurs problèmes d’hygiène, leurs manquements aux normes et leurs techniques racoleuses. Nombreux sont ceux qui voient la rue des Bouchers comme un « piège à touristes ».

Le vendeur de la boutique de souvenirs Belgian Beers s’inquiète, lui, de la survie de son commerce. Il regrette l’ancienne rue des Bouchers remplie de terrasses qu’il trouvait jolie et accueillante. La disparition des terrasses laisse aujourd’hui à découvert un pavé extrêmement déformé où les passants manquent de tomber.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Laurent Elens, mardi 18 juillet 2017, 11:18

    Le problème de l'hygiène aurait du être régler depuis longtemps. Mais détruire le commerce?

  • Posté par stephane malbecq, jeudi 13 juillet 2017, 22:36

    En vacances en Crete, dans s plusieurs villes, il y a des rues à touristes ! À chacun de se laisser tenter. Il n'y a qu'à Bruxelles où un bourgmestre corrompu à décider de vider 'les touristes de la ville ainsi et avec un piétonnier. Avec multiples faillites à la clé !!! Pas beau, tout ça ! Après on se plaindra que Bruxelles est vide et ruinée.. Merci les politiciens corrompus.

  • Posté par stephane malbecq, jeudi 13 juillet 2017, 22:36

    En vacances en Crete, dans s plusieurs villes, il y a des rues à touristes ! À chacun de se laisser tenter. Il n'y a qu'à Bruxelles où un bourgmestre corrompu à décider de vider 'les touristes de la ville ainsi et avec un piétonnier. Avec multiples faillites à la clé !!! Pas beau, tout ça ! Après on se plaindra que Bruxelles est vide et ruinée.. Merci les politiciens corrompus.

  • Posté par Evrard Jean, jeudi 13 juillet 2017, 20:38

    Dans la seconde moitié des années '60 j'ai habité au 43 rue des bouchers dans l'appartement supérieur (vue imprenable sur l'incendie de l'Innovation) surplombant les galeries Saint Hubert, son horloge se trouvant dans mon couloir. Le quartier était alors un village où tout le monde se connaissait, la rue d'1 Personne donnait accès direct à la Grand Place, on avait plein de commerces de proximité... et les voitures y circulaient toujours, en sens unique quand même. C'était au temps où Bruxelles bruxellait...

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 13 juillet 2017, 18:55

    Vide… Qui deviendra un coupe-gorge… C'était un piège à touriste, maintenant, ce sera un piège à passants…

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo