Accueil Sports

Stefano Okaka marque même sur une jambe

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Besnik Hasi avait (encore) changé de système jeudi, mais, pour l’entraîneur anderlechtois, cette variation tactique n’a qu’une importance toute relative tant qu’il y a Stefano Okaka sur le terrain. Et quand l’Italien joue, le but n’est plus une option, mais bien un événement inéluctable. A tel point que jeudi soir, il a placé le ballon au fond des filets à demi-déchaussé. « Dans un contact précédant le débordement et l’assist d’Archeampong, j’ai senti ma chaussure gauche se dérober, mais je ne pouvais pas m’arrêter de jouer pour autant. » Et bien lui en a pris puisque, quelques secondes plus tard, il propulsait, du pied droit, Anderlecht vers l’exploit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs