Accueil Société

Attaque à la gare Centrale: rien ne prouve que l’auteur était en contact avec Daesh

L’organisation terroriste a revendiqué l’attaque survenue le 20 juin dernier, à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le groupe terroriste État islamique a soutenu jeudi que l’assaillant qui a fait exploser un bagage, sans faire de victime, le 20 juin à la Gare Centrale était l’un de ses membres. Dans la dernière édition de l’un de ses magazines, Rumiyah, publié en plusieurs langues sur ses canaux de propagande, Daesh identifie l’assaillant de la Gare Centrale dans une liste d’attaques menées durant le ramadan.

La publication présente également comme l’un de ses « soldats du Califat », l’auteur d’un autre attentat manqué en juin dernier mais aux Champs-Élysées cette fois.

Jusqu’ici, Daesh n’avait émis aucune communication à propos des attaques manquées de Paris et Bruxelles.

Par contre, lors de la fouille de l’appartement d’Oussama Zariouh, boulevard Mettewie à Molenbeek, les enquêteurs avaient découvert une lettre manuscrite, rédigée en arabe, dans laquelle le Marocain de 36 ans prêtait allégeance à Daesh.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs