Accueil Monde France

Macron à Nice, un an après l’attentat: «Le 14 juillet ne sera plus jamais le même» (vidéo)

Le président de la République française a rendu hommage aux victimes, après avoir assisté au défilé militaire niçois.

Temps de lecture: 2 min

Sitôt le défilé à Paris pour la fête nationale française terminé, le président français Emmanuel Macron s’est rendu à Nice pour honorer les victimes de l’attentat, qui a fait 86 morts le 14 juillet 2016.

Ses deux prédécesseurs, François Hollande et Nicolas Sarkozy, se sont rendus ensemble dans l’avion présidentiel à Nice vendredi après-midi pour participer à l’hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet 2016, selon l’Elysée.

Le président Macron s’est exprimé vers 18h45 après une série d’hommages aux 86 personnes décédées et aux centaines de blessés dans l’attentat au camion-bélier commis il y a un an sur la Promenade des Anglais. « Chaque Français a ressenti dans sa chair l’immense violence qui s’est abattue sur vous », a déclaré le président de la République française.

« La France s’est mise à l’unisson de votre douleur. Nous avons oublié le nom de cet anonyme meurtrier, mais nous avons appris le nom de nos morts. (…) C’est vous, peuple de Nice, qui avez rendu à la France entière, cette force profonde. Vous avez permis que la Nation redresse la tête », a-t-il continué.

Macron a réaffirmé sa volonté de continuer à lutter contre le terrorisme. « Ce soir-là à Nice, il y avait le monde entier, parce que l’histoire de Nice, c’est le monde entier. C’est pour ça que notre combat ne sera jamais un combat du repli, de la fermeture, de la bêtise. Le 14 juillet niçois ne sera plus jamais le même, et ne sera pas plus tout à fait le même en France. Le 14 juillet 2016 nous a rappelé brutalement le prix de la liberté », a-t-il conclu.

Plusieurs membres du gouvernement étaient également présents, comme la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn ou Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), ancienne présidente de l’université de Nice. François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, et Gérard Larcher, président du Sénat, seront aussi présents.

 

À lire aussi Un an après à Nice, la colère des victimes ravivée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 16 juillet 2017, 23:00

    Honorer les victimes, c'est une chose, en faire des tas pour renforcer sa popularité c'est une autre. Macron reçoit, Macron commémore, bon, quand se met-il au travail ? Son prédécesseur a commencé comme lui.

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 16 juillet 2017, 22:57

    Tiens, on ne parle pas du Bataclan ? Discrimination ! Arrêtez avec Nice etc, ça donne aux islamistes l'impression qu'ils ont gagné.

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une