Accueil La Une Monde

Spiruline et rhum pour développer l’économie haïtienne

Haïti a un immense besoin d’emplois. Des experts bruxellois et wallons apportent leur savoir-faire pour tenter de faire bouger les choses.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Dans un pays où les plus riches se contentent d’importer des biens des USA pour les revendre, comment aider les Haïtiens à construire un secteur privé fort, productif et pourvoyeur d’emplois, en s’appuyant sur les richesses locales ?

L’Université de Liège a développé des compétences pointues au sein de son Aquapôle, qui traite toutes les disciplines relatives aux sciences de l’eau. Elle a lancé en 2010 avec l’Université d’Etat de Haïti (UEH) et un financement de WBI une ferme-école pour la production de spiruline.

«  La spiruline, c’est une micro-algue très riche en protéines, vitamines et oligo-éléments, ce qui en fait un compliment alimentaire d’excellence », détaille le Dr Jean Fenel Felix, professeur-chercheur à l’UEH.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs