Accueil Belgique Politique

Rudi Vervoort: «Cette crise, c’est un problème wallon, pas bruxellois»

Le ministre-président PS du gouvernement bruxellois entend continuer à gouverner. Pour lui, la crise est due à un problème au gouvernement wallon. « Mais je suis conscient que le Samusocial jette un trouble sur ma formation politique », continue-t-il dans son interview au « Soir ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

A 58 ans, le ministre-président bruxellois a un long parcours politique derrière lui. Il s’est lancé en 1989 sur les bancs du conseil communal d’Evere. Devenu échevin en 1993, il en devient bourgmestre en 1998. Compagnon de route politique de Guy Vanhengel (Open VLD), il devient député régional en 1999 et chef de groupe de 2004 à 2013. En février 2011, il succède à Philippe Moureaux à la tête de la fédération bruxelloise du PS jusqu’à son entrée au gouvernement régional en 2013.

Pas vraiment en partance, Rudi Vervoort, malgré la décision du président du CDH de cesser de gouverner avec les socialistes. A son cabinet, c’est la fourmilière, business as usual. Avant de partir au Parlement, il nous reçoit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Paul Verkaeren, samedi 15 juillet 2017, 12:08

    Dis donc Rudy, c'est un peu léger, ta chanson, non ? c'est la méthode Coué ? c'est pas nous, c'est les autres, rien à voir, circulez, bonnes gens et surtout continuez à payer pour nous, pauvre PS, si bon, si efficace...merde alors, je n'aurais pas osé !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs