Accueil Belgique Politique

En Wallonie, le CDH et le MR devront mettre de l’eau dans leur vin

Pour mettre en place une nouvelle majorité wallonne, voici quelques-uns des dossiers importants sur lesquels MR et CDH devront s’entendre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Désormais en tête-à-tête, Benoît Lutgen (CDH) et Olivier Chastel (MR) ont entamé des négociations en vue de la constitution de nouvelles majorités. C’est en Wallonie que les choses sont les plus simples, sans être tout à fait rassurantes pour autant : les deux partis y disposeraient d’une courte majorité de 38 voix contre 37 que le député indépendant André-Pierre Puget pourrait rejoindre au cas par cas. A chaque vote, il faudra se compter. Et cela vaudra dès le dépôt de la motion de méfiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Jules Vandeweyer, dimanche 16 juillet 2017, 11:03

    Le plus malin, c'est Maingain. Il parle avec tout le monde, il faudra le "convaincre" de quitter une majorité qui fonctionne bien (ce sont ses dires). Les enjeux vont monter... au plus offrant la timbale. Mais le MR avec ses supporters patronaux (qui en tireront peut-être quelqu' avantage) tient la corde. Qui vivra verra: s'il s'agit de politique (donc de maquignonnage) ou de bonne gouvernance. Le timing de l'intervention de Mme Frémault laisse peu de doute.

  • Posté par Lacroix André, samedi 15 juillet 2017, 13:54

    Après lui avoir laissé quelques miettes ,il est à parier que le MR , avec tout le mépris dont il est coutumier , considérera le CDH comme un petit parti sans importance et lui dictera sa conduite , toujours plus à droite , Monsieur Chastel va savourer jusqu'à la jubilation ( cf article ci-dessus ) une crise qui n'est , par définition , bénéfique pour personne ,sauf pour ceux qui en font un tremplin pour leur carrière .

  • Posté par Giot Francis, samedi 15 juillet 2017, 22:25

    mais bon, c'est bien le CDH qui a provoqué cette crise sans réfléchir... Ce n'est pas parce quele MR remplacera le CDH que le petit poucet CDH va devenir un géant ! et puis la petitesse de la réflexion de son président est égale à la grandeur de son parti... minime!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs