Accueil La Une Belgique

Ostende veut interdire les ONG dans ses rues

Les ONG qui comptent beaucoup sur le démarchage en rue craignent une généralisation aux autres communes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Les recruteurs de donateurs de la Croix-Rouge, d’Amnesty ou encore de WWF sont devenus persona non grata à Ostende. Le bourgmestre, Johan Vande Lanotte (SP.A,) a en effet déclaré aux journaux du groupe Mediahuis qu’il comptait interdire l’appel aux dons en rue. Plus de vareuses griffées des logos d’association humanitaires sur la digue ou dans les piétonniers ostendais. Et encore moins dans les rues commerçantes.

« Les gens viennent dans ces rues pour faire du shopping, pas pour se faire accoster tous les dix mètres, soit une organisation non gouvernementale, soit par une personne distribuant des tracts », explique le bourgmestre à NieuwsBlad.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Arnould Philippe, samedi 15 juillet 2017, 5:12

    Le slalom entre les mendiants professionnels et les ONG, ça devient lourd… Je comprends qu'il y en a qui en ont marre.

  • Posté par Parisseaux Jacky, samedi 15 juillet 2017, 21:46

    Bravo marre des casse-pieds Si je veux donner je fais un virement

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs