Accueil Économie Consommation

TF1 sur le marché publicitaire belge: mésentente entre les CSA belge et français

Le CSA belge souhaite que TF1 intègre certaines obligations applicables en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) français a transmis à son homologue de la Fédération Wallonie-Bruxelles son projet de convention pour la «version belge» de TF1, donc avec décrochages publicitaires à destination du public belge. La plupart des attentes du CSA belge n’y sont pas rencontrées, déplore samedi ce dernier.

Le CSA belge a adressé en juin dernier une demande de coopération à son homonyme. Il souhaite que la prochaine convention relative à la chaîne télévisée TF1 intègre certaines obligations applicables en Fédération Wallonie-Bruxelles, notamment l’interdiction d’interrompre par de la publicité les programmes pour enfants et les journaux télévisés ainsi que l’obligation de contribuer à la production locale d’œuvres audiovisuelles.

Le régulateur basé à Bruxelles a aussi demandé que TF1 pérennise la primo-diffusion concédée actuellement aux chaînes belges sur les programmes diffusés conjointement et l’accès des diffuseurs belges aux œuvres inédites produites par TF1.

Enfin, l’instance a réclamé la réalisation d’une étude sur l’impact des décrochages publicitaires sur le marché belge.

Les pubs de TF1 devraient arriver dès septembre

«La réponse formulée par le CSA français n’intègre que partiellement les demandes qui lui ont été adressées», regrette dans un communiqué le CSA de la Fédération Wallonie-Bruxelles. «Les attentes non rencontrées se situent, entre autres, au niveau de la contribution à la production audiovisuelle locale et des accords de primo-diffusion», précise-t-il.

En conséquence, l’organe belge veut poursuivre la procédure de coopération jusqu’à ce qu’un accord «mutuellement satisfaisant» soit dégagé.

TF1 a signé avec la régie publicitaire flamande Transfer un accord de commercialisation de ses espaces publicitaires en Belgique, qui débutera en septembre prochain. La RTBF et surtout RTL Belgium redoutent de devoir partager leur gâteau publicitaire, déjà sous pression avec le développement d’internet.

 

À lire aussi L’arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge en six questions

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb