Accueil Belgique Politique

Les choix étonnants de Jacqueline Galant

La ministre de la Mobilité se fait conseiller par un cabinet d’avocats selon une procédure discutable, indique « Le Vif ». Et une lettre ouverte syndicale accuse la ministre de la Mobilité de porter atteinte à la dignité de la Direction générale du transport aérien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Que se passe-t-il entre le cabinet de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant (MR), la Direction générale du transport aérien (DGTA), sous sa responsabilité, et l’entreprise publique autonome chargée de la sécurité du trafic aérien Belgocontrol ? Les relations entre ces trois acteurs, censés apporter une solution permanente aux nuisances aériennes occasionnées par l’aéroport de Bruxelles, paraissent en tout cas bâties sur une défiance telle qu’elle pourrait expliquer pourquoi, après un an de gouvernement fédéral, on n’a pas observé d’avancée significative dans ce dossier. Certes, la ministre nous déclarait récemment (Le Soir du 15/10) qu’elle ferait part de sa vision stratégique sur la question pour la fin de l’année. Mais jeudi, un article sur le site web du Vif accompagné d’une lettre ouverte à la ministre signée par le secrétaire général et le président CGSP-Amio sous-secteur Mobilité et Transports, Eddy Plaisier et Karimeddine Mosbah, mettait les pieds dans le plat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs