Accueil Monde France

Poutine, Trump, Netanyahou: la séquence diplomatique déconcertante de Macron

En invitant ce dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou pour commémorer le 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, le président français poursuit une campagne diplomatique qui interroge.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Après Vladimir Poutine sous les ors de Versailles, Donald Trump sur les Champs-Élysées, c’est au tour de Benjamin Netanyahou d’être convié par le président français. Le Premier ministre israélien vient compléter une séquence diplomatique hors-norme qui fait déjà grincer des dents. Invité ce dimanche à Paris pour commémorer la rafle du Vel’ d’Hiv, arrestation massive de Juifs par la police française en 1942, Netanyahou a ainsi rencontré officiellement pour la première fois Emmanuel Macron. Une invitation qui témoigne selon lui «  de l’amitié profonde entre la France et Israël  » et pour laquelle il a remercié le président centriste, en français dans le texte «  du fond du cœur.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Mine , lundi 17 juillet 2017, 9:58

    de nos jours, il faut d´abord critiquer; souvent l´attitude journalistique est de démolir. Macron travaille beaucoup, fait une politique originale, Espérons que le burn out ne l´atteigne pas,. Mais c´est un très bon début..

  • Posté par Deswaef Luc, lundi 17 juillet 2017, 1:31

    Tout les commentaires m'amusent attendez de voir le résultat macron fait exactement ce qu'il veut et se moque pas mal des avis des sois-disant spécialistes de tout genre et ce qui gène est qu' il assène quelques vérités àtout ces bien-pensants

  • Posté par Weyn Jozef, dimanche 16 juillet 2017, 23:21

    La "vedette américaine", c'est l'avant-programme, avant l'entrée de la grande star, non? Heureusement que Trump ne lit pas le français. Quant à la rafle du Vel' d'Hiv, j'ai beaucoup apprécié le film "Monsieur Klein", avec Alain Delon, où un Français d'origine alsacienne se sacrifie pour un autre monsieur Klein et est déporté. Même si le soi-disant Etat français n'avait pas d'autorité directe sur Paris, c'étaient toujours des policiers français qui traquaient les juifs, tout comme les policiers d'Anvers ont raflé les juifs. Là aussi, certains ont dit que les excuses étaient déplacées.

  • Posté par Lambert Guy, dimanche 16 juillet 2017, 23:00

    Apparemment, les crimes commis par Mr Netanayou ne dérangent pas beaucoup Mr Macron. Il fait le choix de l'inviter en espérant le pousser à collaborer à la mise en place de 2 états. On verra ce qu'il en est. Mais cette invitation, ne va-t-elle pas plutôt renforcer le premier ministre israelien?

  • Posté par jeanluc vanhoeck, dimanche 16 juillet 2017, 20:14

    Cela m'étonne que la France n'ai pas pris des mesures après la guerre, pour arrêter tous les policiers et gendarmes qui ont commis ce crime innomable. On attend qu'ils soient tous mort pour faire des excuses publique bande de faux cul de Français !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs