Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tim Wellens n’a pas tout perdu

Tim Wellens a lutté, droit et fier, sans compromission. Il a combattu les éléments sans artifice ni adjuvant, mais a fini par céder. Le Trudonnaire a quitté la route du Tour ce dimanche, dans la montée de Naves d’Aubrac, après une petite vingtaine de kilomètres seulement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Sans forces, fébrile, esquinté par des allergies qui le minent et le limitent singulièrement lors d’efforts à répétition. Les ardeurs du peloton dès les premiers toboggans du Massif Central ont évidemment enfoncé le clou dans des plaies de plus en plus douloureuses. Alors qu’il espérait s’accrocher jusqu’à la seconde journée de repos, ce lundi au Puy-en-Velay, Tim a rapidement mis pied à terre. La veille vers Rodez, il avait déjà terminé dernier et frôlé l’élimination, à une demi-heure de Michael Matthews…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs