Accueil Opinions Éditos

Pologne: un coup d’état civil

La Pologne est en train de franchir le Rubicon de l’Etat de non-droit.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Après la neutralisation du Tribunal constitutionnel et son asservissement au pouvoir exécutif l’an passé, c’est l’ensemble du système judiciaire qui vient d’être vassalisé la semaine dernière par le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski. Le tout dernier projet prévoit la mise en congé des juges de la Cour suprême puis sa mise au pas, puis la nomination de ses nouveaux membres par le ministre de la Justice. L’un des motifs de ce putsch judiciaire est patent : la Cour suprême a récemment invalidé l’amnistie dont le président de la République avait gratifié, pour le renommer à cette fonction, l’ancien ministre des Services de renseignement condamné pour abus de pouvoir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 17 juillet 2017, 8:26

    A quand chez nous aussi ????

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs