Accueil Opinions Le 11h02

Le 11h02: «Face à la fermeté du gouvernement, les syndicats doivent se réinventer»

La FTGB est-elle débordée par sa base ? Notre journaliste Bernard Demonty a répondu à vos questions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On voit de plus en plus d’actions « musclées ». Le syndicat est-il encore capable de mettre de l’ordre dans ses rangs, ou est-il complètement dépassé par sa base ?

Le syndicalisme violent a toujours existé. Dans les années 60, il y a eu des voitures incendiées, et même des morts. Les proportions sont maintenant très différentes, bien que le blocage d’autoroute de lundi ait eu une conséquence dramatique. Ce type d’action reste fréquent. Ce syndicalisme dur existe donc toujours, mais il est nettement moins toléré. Une partie de la population n’accepte plus de ne pas pouvoir se déplacer à cause des mouvements de grève, et les réseaux sociaux permettent à ces gens de s’exprimer beaucoup plus visiblement qu’avant. Cette tolérance réduite et cette amplification des modes d’expression entraînent des confrontations médiatiques entre pro-grèves et anti-grèves.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Le 11h02

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs