La maison du Canal agrandie

Dans cet article
Le projet d’extension de la maison du canal.
Le projet d’extension de la maison du canal. - D.R.

Qui aurait pu imaginer en 2009 que la maison du Canal allait connaître un tel succès ? Daniel Senesael certainement ! Le Premier des Estaimpuisiens n’a jamais caché son attachement à ce lieu. « J’en ai fait une priorité pour le développement touristique d’Estaimpuis », rappelle-t-il. Pari gagné. Huit ans après l’ouverture de la maison, cette dernière louée par la commune d’Estaimpuis au SPW (Wallonie) par bail emphytéotique, va connaître une extension. Le SPW a déposé une demande de permis visant à agrandir le site. L’enquête publique qui a démarré la semaine dernière se termine le 25 août. Le dossier sera renvoyé à l’Urbanisme à la fin du mois, après la formalité du collège.

« Au fil du temps, différentes structures ont été installées pour du stockage notamment », explique le député-bourgmestre Daniel Senesael, « la maison du Canal est un bâtiment public, le lieu doit donc pouvoir répondre à toutes les exigences en matière d’hygiène alimentaire, d’urbanisme et de commodités pour les visiteurs ». Concrètement, le projet porte donc sur la création d’une pièce de stockage et de chambre froide pour répondre aux demandes de l’Afsca (côté aubette de la douane) et la construction d’une salle polyvalente (côté parking). Le bois sera le matériau de construction de cette double extension. « La salle aura une superficie de 80 mètres et offrira aussi une terrasse extérieure d’une vingtaine de mètres carrés » qui sera prolongée sur l’avant du bâtiment, comme c’est déjà le cas aujourd’hui.

« La maison du Canal connaît un énorme succès » qui est le fruit de l’exploitation du café-bistrot qui a été confiée à une personne privée qui sait faire tourner le lieu. « Il y a parfois tellement de monde qu’il n’est plus possible de développer les activités ludiques et touristiques qui doivent aussi être celles de la maison du canal », regrette Daniel Senesael, « il existe un potentiel qui n’est pas totalement exploité » et que la commune compte développer grâce à la nouvelle salle polyvalente.

Si tout va bien, les travaux pourraient démarrer à l’automne. Ils s’accompagneront, dans le secteur, d’une réfection du chemin de halage (Ravel) et de la pose d’un éclairage innovant qui ne s’allumera qu’au passage des personnes.

Budget

150.000 euros

Les travaux d’extension sont estimés à 150.000 euros. Ils comprendront aussi une extension des sanitaires. Une somme prise en charge par le SPW (la Wallonie) qui reste propriétaire des lieux, loués par bail emphytéotique à la commune d’Estaimpuis et exploités par une personne privée. Les travaux ne coûteront donc rien à la commune.

60.000 euros

Le long du canal, on prévoit la restauration du chemin de halage entre la maison du Canal et le café « Simone », et la pose d’un éclairage (automatique) sur ce tronçon et, à l’autre bout des 8 km, entre la rue du Château d’Eau et d’Evregnies). Un projet-pilote SPW-Ores-Estaimpuis estimé à 90.000 euros, dont 60.000 euros à charge de la commune.

Sur le même sujet
EnquêteUrbanisme
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite