Accueil Médias

Pourquoi le web s’enflamme à propos du sexe du Doctor Who

Le prochain docteur est une femme. Depuis cette annonce, internet s’écharpe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L es féministes ont foutu mon enfance en l’air ». Voilà le genre de commentaires que l’on retrouvait facilement sur les réseaux sociaux à l’annonce du prochain acteur qui incarnera le docteur dans « Doctor Who », la célèbre série de science-fiction britannique créée dans les années 60. « Acteur », ou plutôt « actrice », puisque le 13ème docteur sera joué par Jodie Wittaker, alors que tous les précédents étaient, jusque-là, des hommes.

Si de nombreux internautes de la communauté de fans de la série ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme, l’annonce a suscité une levée de boucliers de la part de masculinistes de tous bords.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Munaut Jean-louis, mardi 18 juillet 2017, 22:58

    Le Docteur est un "extra terrestre" d'une autre espèce, son apparence sexuée importe peu. De plus il n'a jamais été très viril (logique et tournevis). Ses compagnons , même amoureux, n'ont pas reçu l'affection escomptée ... Un homme une femme qu'importe. Mais alors ses nouveaux compagnons seront des hommes (puisqu'avant c'était des femmes)...

  • Posté par Arnould Philippe, mardi 18 juillet 2017, 9:43

    " …Il ne faut pourtant pas regarder bien loin pour constater que de nombreux bastions restent très masculins" Donc, l'égalité homme-femme est la représentativité des sexes dans chaque branche de métiers… (quid des maçons, éboueurs…) alors que cette répartition est en général le fruit de sélection par rapport aux compétences… L'égalité à l'origine, signifie l'égalité en droits : ça signifie que la loi, l'administration et le judiciaire ne discriminent personne. Ce qui est critiqué dans Dr Who ou Ghostbusters, n'est pas le fait qu'on choisisse des femmes (sauf pour certains), mais les raisons pour lesquelles on a choisi des femmes. C'est qu'on fait primer des revendications idéologiques sans se soucier du reste. Et c'est en plus quelque chose d'obsessionnel. Et ça, ça irrite plus d'une personne (et pas que des hommes macho, avec moustache et marcel). Ghostbusters était un vrai nanard à cause de ça, car ils ont tout misé là dessus. La littérature féministe, la production ludique et autre misent souvent tout là dessus et rejettent toute critique comme étant des attaques sexistes. Confondre qualité scénaristique et militantisme en une cause, c'est une erreur.

  • Posté par Arnould Philippe, mardi 18 juillet 2017, 9:46

    "L'égalitarisme doctrinaire s'efforce vainement de contraindre la nature, biologique et sociale, et il ne parvient pas à l'égalité mais à la tyrannie." Raymond Aron

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs