Accueil L’archive

Il y a dix ans dans Le Soir: «Les gros soucis de l’ASBL princière»

Les dotations de l’IRGT réduites de deux tiers : une tuile qui s’ajoute à un malaise sur le double rôle du Prince.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

(article paru le 18 juillet 2007)

Les temps sont rudes pour l’Institut royal pour la gestion des ressources naturelles et la promotion des technologies propres (IRGT).

Mardi, lors d’une réunion avec les représentants des trois Régions, ses responsables ont acté que, dans la foulée de la Région flamande qui a réduit sa dotation de deux tiers en mai dernier (de 178.000 à 60.000 euros annuels) les deux autres Régions s’apprêtaient à lui appliquer la même cure d’amaigrissement : à partir de 2008, comme la Flandre, Bruxelles et la Wallonie suggéreront désormais à l’IRGT de leur proposer des projets précis qu’ils financeront s’ils le jugent utile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs