Charleroi: des bus hybrides d’ici la mi-octobre

Dans cet article
Avec ses véhicules hybrides, la flotte du TEC Charleroi sera plus «
verte
». © Photonews.
Avec ses véhicules hybrides, la flotte du TEC Charleroi sera plus « verte ». © Photonews. - photonews

La SRWT a commandé 90 de ces bus Volvo 7.900 Electric Hybrid rechargeables et des stations de recharge ABB construites en Suisse qui seront installées aux terminus. Ce sont les mêmes bus qu’à Stockholm, Luxembourg et Hambourg. Le TEC Namur va en recevoir 46 et Charleroi 55.

« Les premiers véhicules seront livrés dès la fin du mois d’août. On va en recevoir 15 par mois, les derniers devant être livrés avant la fin de l’année. Ce sont des bus hybrides rechargeables commandés par GPS. Quand ils entrent dans la zone du portique de rechargement, un pentographe se déploie automatiquement sur le toit du bus pour le recharger. Ceux-ci récupéreront aussi l’énergie de freinage pendant les trajets. Quand le bus n’aura plus assez l’électricité, il pourra continuer à rouler à l’énergie fossile, jusqu’au terminus où il pourra recharger ses batteries. On doit encore obtenir les permis d’urbanisme pour installer ces grandes bornes de rechargement aux terminus des lignes. », explique Gérard Monseux, président du TEC Charleroi.

Ce calendrier explique que les usagers ne pourront monter dans ces bus écologiques qu’à partir de la mi-octobre. Il faudra également démonter les valideuses de ticket et les plates-formes embarquées qui permettent aux chauffeurs de communiquer avec la centrale des vieux bus qui seront déclassés et les remonter sur les bus hybrides. Enfin, les chauffeurs devront suivre une formation avant de prendre le volant de ces bus hybrides. Et les techniciens devront également être formés à l’entretien de cette nouvelle génération de véhicules.

Comme ces bus sont très peu polluants, ils seront affectés en priorité sur les lignes qui passent par le cœur de Charleroi. La première ligne qui sera desservie par des bus hybrides à la mi-octobre, sera la ligne 18 qui relie le dépôt de Jumet à Châtelet en passant par Lodelinsart, le centre-ville, Marcinelle et Couillet.

Plus silencieux

La deuxième ligne équipée pour les bus hybrides sera la ligne 86 qui va de l’Athénée de Gosselies à la gare du Sud en passant par Jumet, Marchienne-au-Pont, Dampremy et le centre-ville.

Il faudra attendre le début de l’année 2019 pour que la ligne 3 bascule à son tour vers l’énergie électrique. Cette ligne relie la place de Montignies-sur-Sambre à la prison de Jamioulx en passant par le cœur de Charleroi et Marcinelle.

Les piétons vont devoir s’habituer à ces nouveaux bus qui seront nettement plus silencieux que ceux qui roulent au diesel. Côté look, ces nouveaux véhicules ultramodernes seront tout jaunes, sans bande gris et rouge sur les flancs.

Tec Charleroi

55

Le nombre de bus hybrides rechargeables qui seront livrés d’ici à la fin de l’année au TEC Charleroi.

300

Le nombre de véhicules qui composent la flotte de la filiale carolo de la Société régionale wallonne du transport (SRWT).

35

Le pourcentage d’émissions de CO2 en moins permises par le nouveau matériel.

9,9

En millions, le nombre de kilomètres cumulés parcourus par les bus du TEC Charleroi en 2016.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Sylvain Piraux - Le Soir

    Yvon Englert (ULB): «La proposition du MR pour la fusion UCL/Saint-Louis, c’est le venin de la discorde»

  2. Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.

    Dans les Alpes, les migrants fuient l’Italie de Salvini

  3. Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt.

    Élections européennes: la méthode Steve Bannon

Chroniques
  • L’élection cachée

    Elections gâchées d’abord ; la première chose qui me frappe, dans la campagne nationale et européenne, c’est le poids de plus en plus lourd que pèsent les rumeurs, les fake news, les manipulations de toutes sortes. Plutôt que de mettre en avant un programme, les candidats se lancent dans des attaques plus ou moins masquées visant à discréditer l’adversaire. Un tel prendrait tel autre dans son équipe, lequel serait ceci ou cela… Il aurait dit que… L’argumentaire porte sur les intentions prêtées (ou volées), pas sur les propositions réelles et les actes. J’ai pointé l’importance que risque de jouer un personnage comme Steve Bannon dans la prochaine élection européenne  ; mais ce que Bannon joue à grande échelle (la manipulation, la désinformation, l’attaque personnelle…) est devenu le comportement de base.

    On aurait pu espérer que des élections rectorales dans une université se passent différemment ; les académiques et chercheurs, leurs étudiants, sont supposés...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite