Le renouveau de Bressoux est lancé

La zone compte notamment de vastes hangars. © Michel Tonneau.
La zone compte notamment de vastes hangars. © Michel Tonneau. - michel tonneau

La Cité ardente poursuit son redéploiement urbanistique et économique. Et toute l’entrée de ville côté Coronmeuse-Bressoux-Droixhe va être complètement transfigurée. On connaît désormais les contours du futur éco-quartier de Coronmeuse et ses aménagements publics. La bretelle autoroutière qui amène l’autoroute E25 jusqu’au pied des tours d’habitation de Droixhe va elle aussi être transformée en un boulevard urbain. Des fonds européens Feder – près de 10 millions d’euros – ont été obtenus en ce sens.

Non loin de là, on retrouve un vaste espace, en bordure de la gare de Bressoux, baptisé « Cour aux marchandises ». La superficie totale de cet endroit est de 21 hectares, ce qui en fait de facto une zone fort appréciable pour y développer de nombreux aménagements. Et les travaux sont déjà en cours.

L’objectif, à terme, est d’y installer des Halles des Foires totalement neuves et fonctionnelles une fois les installations actuelles à Coronmeuse démolies, mais également un vaste parking de délestage d’entrée de ville, qui servira également aux utilisateurs du futur tram. Tram dont le dépôt et le centre de maintenance seront installés à la « Cour aux marchandises ».

Carlo Di Antonio (CDH), qui est toujours bel et bien ministre de l’Aménagement du Territoire en Wallonie malgré la crise politique actuelle, a d’ailleurs fait passer un arrêté début juillet au gouvernement wallon afin de procéder à la seconde phase de la réhabilitation du site en confiant celle-ci à la Spaque, l’organisme public chargé de la dépollution des sols et des réaménagements des terrains.

Ainsi, dès le mois de septembre prochain, la Spaque entreprendra des travaux de déconstruction au nord-ouest du site de la « Cour aux marchandises », sur la zone où s’implantera la future Foire internationale de Liège (FIL), ainsi qu’au centre et à l’est, sur la zone qui accueillera le centre de maintenance du futur tram liégeois.

Dépollution des sols

« Une fois les derniers bâtiments déconstruits, la Spaque entreprendra les travaux de réhabilitation des sols contaminés en métaux lourds, hydrocarbures pétroliers, hydrocarbures aromatiques polycycliques, PCB et composés organo-chlorés », détaille ainsi l’entreprise spécialisée dans la réhabilitation de friches industrielles et de décharges, dont le siège est situé boulevard d’Avroy.

Ces travaux seront co-financés à la fois par les fonds issus du plan Marshall wallon 2.vert ainsi que par des fonds européens Feder pour atteindre un montant de 7,755 millions d’euros.

Cette réhabilitation du site est le prolongement d’une première phase qui s’est déroulée en 2014 et 2015. « La Spaque a déjà réhabilité deux zones du site qui étaient autrefois occupées par des ferrailleurs », confie Caroline Charlier, chargée de communication. Là encore, les travaux ont été financés par les fonds européens à hauteur de 7,8 millions d’euros.

Pôle économique

Cette partie du site de Bressoux sera, elle, dédiée à l’activité économique. Sous quelle forme ? C’est encore à définir. Il était initialement prévu que l’intercommunale de développement économique en province de Liège, la SPi, soit en charge du dossier. « Nous étions en effet porteur d’une fiche Feder avec la Spaque pour aménager une voirie afin de développer un parc économique axé sur l’agroalimentaire, commente Damien Arnould, conseiller à la direction générale de la SPi. Mais les choses ont changé depuis et nous n’intervenons plus sur le site. Néanmoins, si la Ville de Liège et les différents partenaires nous sollicitaient, nous serions disponibles pour intervenir. »

Parking de délestage, centre de maintenance du tram, nouvelles Halles des Foires et activités économiques, les 21 hectares de cette partie de Bressoux va radicalement changer pour devenir un important pôle de la Cité ardente.

Sur le même sujet
Politiqueprovince de Liège
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous