Accueil Culture

«Staline a été positif pour l’Occident»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Anne Morelli est professeur à l’ULB. En tant que descendante d’Italiens réfugiés en Union soviétique dans les années trente, elle ne nie pas les dégâts du stalinisme mais n’est pas d’accord avec le propos «  manichéen  » de Costelle et Clarke. «  Oui il y a eu les massacres dont on parle mais il y avait une adhésion très forte à Staline en Union soviétique. On peut croire que c’est idiot mais c’est la réalité. » Selon l’historienne marquée à la gauche de la gauche, cette série-documentaire offre une lecture biaisée de l’Histoire car elle ne tient pas compte des différents points de vue. «  Staline a été une chose très négative pour un grand nombre de Soviétiques et spécialement des communistes soviétiques mais ça a été extraordinairement positif pour l’Occident. Si on a eu la semaine des 40 heures, les congés payés, c’est parce qu’il y avait une trouille du rouge. 

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs