Accueil Belgique Politique

Commission d’enquête Samusocial: Pascale Peraïta fait valoir son droit au silence devant les députés

L’ex-directrice du Samusocial a précédemment confirmé, via son avocat, qu’elle ne répondrait pas aux questions.

Chef du service Monde Temps de lecture: 1 min

Si Pascale Peraïta a fait savoir par ses avocats qu’elle ne comptait pas répondre aux questions de la commission d’enquête Samusocial, on pouvait se demander combien de questions les commissaires voulaient lui poser tout à l’heure. Renseignements pris à bonne source, il y en a 220 ! Si elle répond « non » à ces 220 questions, son intervention risque d’être monotone et vite réglée.

Pascale Peraïta a également fait valoir son droit à l’image pour ne pas être filmée ou photographiée lors de son audition. Le président de la commission n’a cependant pas pu formellement imposer à la presse de respecter ce droit.

Les dernières informations en direct

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Vigneron Gérard, mardi 18 juillet 2017, 13:39

    Pas très courageux et responsable!

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 18 juillet 2017, 13:25

    Peut-on voir dans ce refus d'être filmée le début d'un sentiment de honte qui indiquerait une remise en question, une interrogation sur la légitimité des actes posés ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une