Accueil Belgique Politique

Cela s’est passé un 18 juillet : «André Cools assassiné»

L'ancien vice-Premier ministre et président du PS a été abattu ce jeudi à Liège. Son amie a été gravement blessée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

(article paru le 19 juillet 1991)

André Cools, bourgmestre de Flémalle, ancien ministre et vice-Premier ministre, ministre d'État et prédécesseur de Guy Spitaels à la présidence du parti socialiste est mort, jeudi matin, à Liège, à l'âge de 65 ans. Il a été assassiné alors qu'il quittait, à 7 h 25, la «Résidence de la Colline», un immeuble à appartements multiples situé au numéro 215 de l'avenue de l'Observatoire, à l'entrée du quartier de Cointe, sur les hauteurs de Liège.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Grand format Dans les coulisses du Palais royal

L’été, le Palais royal de Bruxelles ouvre ses portes au public. C’est là que le chef de l’Etat travaille. Là que se conte l’histoire des Rois des Belges et de leurs hôtes. Venez, on vous emmène. À travers ces salles et les événements qu’elles racontent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs