Accueil Sports Cyclisme

Matthews victorieux sur le Tour de France: «J’aurai sûrement un plan pour le maillot vert»

L’Australien Michael Matthews a sprinté pour la victoire dans la 16e étape, mardi à Romans-sur-Isère, avant l’attaque des Alpes pour le maillot jaune, le Britannique Chris Froome, et ses adversaires.

Temps de lecture: 2 min

Après son succès à Rodez, Michael Matthews (Orica Scott) a levé les bras pour la deuxième fois sur ce Tour en remportant la 16e étape qui arrivait à Romans-sur-Isère. Une victoire à laquelle il ne s’attendait pas vraiment ou du moins pas de cette manière. « Je n’aurais jamais pensé gagner une deuxième étape. Je voulais aller dans une échappée », a-t-il expliqué juste après l’arrivée.

« A chaque fois que j’essayais d’aller dans l’échappée, Quick Step était toujours derrière moi. Après j’ai entendu que Kittel était lâché donc j’ai vraiment mis la pression et on s’est dit qu’on allait y aller à fond et mettre le paquet avec toute l’équipe. Ce soir on va fêter ça et demain j’aurai sûrement un plan pour le maillot vert », a conclu Matthews.

Froome

Chris Froome (Sky), toujours en jaune avant le diptyque Alpin de mercredi et jeudi, décrit quant à lui les derniers kilomètres de l’étape où il a tenté de piéger ses adversaires en créant des bordures. « Tout le monde savait que sur les 20 derniers kilomètres, il y aurait du vent de côté. C’est là qu’on a décidé qu’il fallait rouler pour faire une sélection. »

Le triple vainqueur du Tour a ensuite fait le point sur ses ambitions et ses attentes pour la suite. « Je suis ici pour essayer de gagner le Tour. Une étape c’est beau mais le plus important pour moi c’est le classement général. Je crois que les autres veulent gagner du temps avant le contre-la-montre de Marseille. Donc à mon avis, ils vont attaquer demain et après-demain sur l’Izoard ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Pour Mark Cavendish, l’heure est à l’urgence absolue

Le grand projet rêvé par Jérôme Pineau ne verra manifestement pas la lumière. Pire, le manager de B&B Hôtels a libéré ses coureurs il y a quelques jours. Pour le Britannique comme pour une vingtaine de coureurs, il faut se retourner. Et vite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb