Accueil La Une Économie

Komono, la marque belge chic et pas chère

Des montres et des lunettes stylées et abordables sont dessinées depuis une petite dizaine d’années à Anvers, produites en Chine et livrées dans le monde entier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Malgré la consonance nippone de son nom, qui signifie « accessoires » en japonais, Komono n’a rien à voir avec le pays du Soleil Levant. C’est du côté d’Anvers, à Zwijndrecht, que tout a démarré. Fondée en 2009 par Anton Janssens et Raf Maes, la marque belge s’est hissée en quelques années au sommet de la hype. Jugez plutôt : le concept-store parisien colette, temple de la branchitude qui vient d’annoncer sa fermeture en décembre prochain, vend chaque modèle en édition limitée et a commandé une montre Komono à ses couleurs pour ses 20 ans, tandis que son homologue américain Need Supply a intégré la marque à sa sélection pointue, comme Zalando qui propose une soixantaine d’articles.

Désirable, la marque fashion n’en reste pas moins tout à fait abordable : les lunettes solaires tournent autour des 50 €, les montures de vue sont vendues entre 80 € et 129 € (sans les verres) et les montres à quartz entre 50 et 200 €.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs