Accueil Monde Proche-Orient

Crise du Qatar: Doha marque un point contre Riyad et Abou Dhabi

Les services secrets américains estiment que ce sont les Émirats arabes unis qui sont responsables d’un piratage informatique à l’origine de la crise sévère entre le Qatar et ses puissants voisins. Cette crise a toutefois des racines plus profondes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Dans l’âpre conflit diplomatique qui oppose depuis plus de quarante jours le duo Arabie saoudite et Émirat arabes unis à l’émirat du Qatar, ce dernier a encore marqué un point dimanche. Les services secrets américains, a-t-on en effet appris via le Washington Post, sont convaincus que les Émiratis sont responsables du piratage du site de l’agence de presse qatari QNA à la fin du mois de mai. Or c’est la diffusion par cette agence d’un soi-disant discours de l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani qui avait servi de « flagrant délit » à Riyad et à Abou Dhabi pour lancer leur boycott du petit émirat le 5juin dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs