Accueil

Neuf jours qui ont failli anéantir le monde libre

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Le 10 mai 1940 fut un ouragan. En quelques heures, la Wehrmacht a envahi la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. La France a riposté. Mais en envoyant ses meilleures unités vers le nord pour barrer la route à l’ennemi, elle a aussi laissé le front sans réelle défense dans les Ardennes. C’est le moment qu’attend Erich von Manstein pour réaliser son plan et donner le « coup de faucille ». Les blindés de Guderian réussissent la percée de Sedan. L’armée française est prise à revers. Les chars allemands atteignent Abbeville et la mer le 20 mai.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs