Accueil Monde

Témoignage d’un patron: «je dormirai mal si je dois licencier»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

En quarante ans de carrière, on a eu l’occasion de traverser plus d’une crise. C’est le cas de Jean-Jacques Nonet, à la tête de l’entreprise de travaux publics éponyme en borde de Sambre, à Floreffe. «  J’en ai repris les rênes par obligation, en 1973, à la suite des ennuis de santé de mon père  », raconte-t-il. «  L’entreprise employait alors une quinzaine de personnes alors que mon père avait littéralement commencé avec une brouette et une pelle. Depuis, j’ai survécu à la crise pétrolière, à certains mauvais choix stratégiques, à la crise de 2008. Mais celle qui se profile est probablement la plus grave qu’avec mes cinq enfants qui m’ont succédé, je vais devoir affronter.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs