Accueil Société

Le nouvel avocat de Marc Dutroux veut le faire sortir de prison d’ici 2021 (vidéos)

Son client aura alors purgé 25 ans de prison.

Temps de lecture: 1 min

Le nouvel avocat de Marc Dutroux, Bruno Dayez, planche sur un plan de reclassement pour son client, rapportent jeudi Sudpresse et Het Belang van Limburg. Le Bruxellois veut améliorer les conditions de détention de Marc Dutroux et envisager sa sortie de prison. L’avocat s’est fixé comme date butoir 2021. Son client aura alors purgé 25 ans de prison.

«  J’ai commencé des contacts. La piste de la communauté religieuse est la plus sérieuse. C’est une éventualité. Il faut en tout cas mettre Marc Dutroux à l’abri de représailles. Prévoir une sorte de confinement, mais hors de la prison. L’assignement à résidence avec le bracelet électronique est une possibilité », souligne Bruno Dayez.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Michèle Plahiers, jeudi 20 juillet 2017, 18:20

    Certains s'effraient de la sortie de Dutroux alors qu'ils ont peut-être un patron manipulateur pervers et paranoïaque ou un compagnon qui les détruit à petit feu. Lire Ariane Bilheran....

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 21 juillet 2017, 10:49

    Madame Plahiers, Une patron ou un compagnon tels que vous les décrivez sont certes difficiles à vivre pour l'adulte que vous êtes. La comparaison avec M. Dutroux, violeur d'enfants et assassin, ne vous paraît-elle pas outrancière ?

  • Posté par Richelle , jeudi 20 juillet 2017, 12:47

    C'est impensable de le voir sortir de prison. Cela me révolte, après ce qu'il a fait, le calvaire subi par deux petites filles en les laissant mourir de fait. Il aurait pu dire la vérité aux parents mais il s'est tu. C'est impardonnable

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 20 juillet 2017, 11:20

    J'ai pour principe d'espérer en la nature humaine et dans les possibilités d'évolution de chacun. Dans le cas de M. Dutroux, est-ce bien raisonnable quand on voit le cynisme dont il a fait preuve, l'extrême gravité des faits commis à plusieurs reprises, l'absence de remords, de remise en question, le rejet de responsabilité... ? Peut-on vraiment affirmer que sa dangerosité a disparu ou même qu'elle a diminué ?

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 20 juillet 2017, 12:25

    Bien sûr que non à toutes vos questions. En outre, aucun pardon, aucun oubli n'est possible. Pourtant .... il sortira un jour ... du moins, s'il vit assez longtemps pour aller au terme de toutes les procédures qu'il engagera. Autant s'en faire une raison. Mais que raconter à nos enfants devenus grands ou à nos petits enfants ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko