Accueil Société Santé

L’ONU veut stopper l’épidémie du sida d’ici 2030

Des soins généralisés, un dépistage étendu et des avancées dans la mise au point de vaccin permettent d’envisager cet objectif quasi mythique. Mais d’énormes efforts coordonnés restent à accomplir. Et chaque 17 secondes, un nouvel humain est contaminé.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Alors que débute à Paris le congrès mondial sur le sida (IAS) qui, jusqu’au 26 juillet, réunira 7.000 chercheurs, dont de nombreux chercheurs belges, pour la plus grande conférence scientifique sur la question, l’agence spécialisée de l’ONU Onusida annonce qu’elle ambitionne de stopper l’épidémie d’ici 2030, afin que le virus arrête sa propagation globale.

Les experts de l’agence ont des arguments pour espérer : un million de personnes « seulement » sont mortes de maladies liées au sida en 2016, soit presque moitié moins que lors du pic de décès atteint en 2005. Le rapport de l’ONU affirme qu’« un tournant décisif a été franchi ». Plus de la moitié des malades dans le monde sont désormais sous traitement et le nombre de nouvelles contaminations par le VIH a continué à décliner. Une évolution globale qui est contraire à celle observée en Belgique, où la contamination reste en croissance avec plus d’un millier de nouveaux cas par an. Mais cette diminution globale se déroule à un rythme encore trop lent. « Le nombre de décès liés au sida a chuté de 1,9 million en 2005 à 1 million en 2016 », soulignent les experts.

Une contamination toutes les 17 secondes

1,8 million de nouvelles infections par le VIH ont encore eu lieu en 2016, soit une contamination toutes les 17 secondes en moyenne. Ce chiffre est en baisse régulière année après année, très loin du maximum de 3,5 millions de nouvelles contaminations atteint en 1997, aux débuts de l’épidémie. Mais ce rythme est trop lent pour parvenir à juguler l’épidémie et atteindre l’objectif de seulement 550.000 nouvelles contaminations en 2020, avertit l’Onusida.

Depuis le début de l’épidémie, au début des années 1980, 76,1 millions de personnes ont été contaminées par le VIH et 35 millions sont décédées, soit l’équivalent de la population du Canada.

► Eradiquer le sida, encore un long chemin à parcourir: notre analyse à lire sur Le Soir+

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Le fédéral veut interdire de fumer dans certains lieux de plein air

La lutte contre le tabac doit prendre un nouvel élan. Dans le classement européen comparant les législations restrictives, la Belgique stagne à la dixième place, loin derrière l’Irlande ou encore la Hongrie. Le fédéral annonce de nouvelles restrictions pour 2025, notamment l’interdiction de fumer dans les parcs d’attraction.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs