Tour de France: Boasson Hagen remporte la 19e étape

Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) a remporté la 19e étape du Tour de France, vendredi, entre Embrun et Salon-de-Provence, la plus longue de ce Tour (222,5 km). Boasson Hagen est sorti d’un groupe de 9 coureurs à 2,5 km de l’arrivée. Trois Belges se sont classés dans le top-10 : Jens Keukeleire a pris la troisième place, Thomas De Gendt est cinquième et Jan Bakelants huitième.

Vingt coureurs, parmi lesquels l’inévitable Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Jan Bakelants (AG2R), Jens Keukeleire (Orica-Scott), les Français Tony Gallopin (Lotto Soudal) et Sylvain Chavanel (Direct Energie), le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) et deux vainqueurs d’étape de ce Tour, le Français Lilian Calmejane (Direct Energie) et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), ont faussé compagnie au peloton après 35 km de course.

De Gendt s’adjugeait le sprint intermédiaire de Banon (km 136,5). Surtout, l’Australien Michael Matthews (Sunweb) était assuré mathématiquement de remporter le classement du maillot vert, à condition de rallier l’arrivée à Paris.

À l’initiative de Keukeleire, un nouveau groupe de neuf hommes s’est formé à 20 km de l’arrivée. Chavanel, Arndt, Albasini, De Gendt, Boasson Hagen, Gesbert, Bakelants et Bennati accompagnaient le coureur d’Orica-Scott, qui recevait le Prix de la Combativité.

Boasson Hagen a lâché ses compagnons d’échappée à 2,5 km de la ligne. Le Norvégien a tenu jusqu’à l’arrivée pour décrocher le troisième succès de sa carrière au Tour de France. L’Allemand Nikias Arndt (Sunweb) a terminé deuxième à 5 secondes. Keukeleire s’est classé troisième à 17 secondes, suivi de Bennati et De Gendt. Bakelants est huitième.

Le peloton avec tous les favoris est arrivé 12 : 35 après le vainqueur. Le classement général reste inchangé.

Samedi, le contre-la-montre décisif sera couru à Marseille (22,5 km). Le maillot jaune, Chris Froome (Sky), l’abordera avec 23 secondes d’avance sur le Français Romain Bardet (AG2R) et 29 sur le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10848293-055

    Par Eric Clovio

    Route

    Mathieu van der Poel reprend sa route vers l’or en Algarve

  • photo news

    Par Eric Clovio

    Route

    La maturité tardive de Xandro Meurisse

  • photo news

    Par Eric Clovio

    Route

    Thomas Degand: «Vivre de sa passion, c’est un luxe que je mesure chaque jour»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Syrie_Repubblica

    Syrie: le papa qui transforme la guerre en un jeu pour distraire sa fille de l’horreur (vidéo)

  2. « Les sociétés installées dans notre pays ont régulièrement besoin de travailleurs étrangers spécifiques », explique Maggie De Block (Open Vld). « Grâce à notre simplification administrative, nous avons raccourci la procédure.
»

    Travailleurs étrangers: le gouvernement corrige le tir sur le permis unique

  3. Dans l’histoire de Mélusine Productions qui a débuté en 1998, « Zero impunity » est le film d’animation hybride le plus engagé à ce jour : il dénonce les crimes sexuels commis dans les zones de guerre.

    Festival Anima: les doigts de fée de l’animation

La chronique
  • Pourquoi le socialisme n’a jamais pris aux USA

    Après trois ans de harangues et d’imprécations contre Donald Trump, les choses sérieuses ont commencé pour l’opposition démocrate. Première étape, capitale : se choisir un(e) candidat(e) susceptible de rassembler une majorité d’Américains le 3 novembre prochain, pour battre le président sortant.

    Dans ce contexte, Bernie Sanders a entamé la course à l’investiture sur les chapeaux de roue : première place, ex aequo avec Pete Buttigieg, lors du caucus de l’Iowa et victoire dans la primaire du New Hampshire.

    Certes, le chemin est encore long jusqu’à la convention nationale de Milwaukee, prévue du 13 au 16 juillet, qui désignera le challenger de Trump. Mais ces succès du sénateur du Vermont, conjugués au départ catastrophique de Joe Biden – longtemps favori des sondages et du Parti – ont plongé l’appareil démocrate dans des abîmes de perplexité.

    Un sondage publié ce lundi sur le site de Newsweek aura sans...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: on en a tous marre

    Le Palais a donc une nouvelle fois sacrifié à ce qui devient hélas un rituel. La nomination d’un duo chargé de permettre la formation d’un gouvernement fédéral. Sabine Laruelle et Patrick Dewael sont la neuvième et dixième personnalité politique à s’y coller depuis les élections.

    Un constat d’échec

    C’est d’abord un constat d’échec. Après...

    Lire la suite