Accueil Société

Tomorrowland: un festivalier refoulé intente une action en référé

37 personnes se sont vues refuser l’entrée du festival à la suite d’un contrôle de police. L’un d’eux intente une action en référé.

Temps de lecture: 2 min

Une des personnes qui s’est vue refuser l’entrée au festival électro Tomorrowland à la suite d’un contrôle de police, intente une action en référé, a indiqué jeudi son avocat Kris Wagner à la chaîne VTM. L’homme espère ainsi pouvoir assister au deuxième week-end du festival qui se tient à Boom (province d’Anvers) en cette fin du mois de juillet.

Selon l’avocat, le principal problème est que son client n’a pas pu se défendre. «  Tout ce qu’on lui a dit, c’est que le règlement général de police prévoit que toute personne qui peut constituer une menace pour la sécurité publique peut se voir refuser l’entrée. Il ne sait donc toujours pas pour quelles raisons l’entrée lui a été refusée et n’a pas pu se défendre. »

Selon l’avocat, ce comportement est digne d’un état policier. «  Il n’y a aucune garantie contre l’arbitraire, aucune défense possible et aucun contrôle de l’action de la police. »

Un casier judiciaire vierge

Me Wagner réclame pour son client la «  restitution » de son ticket, soit le fait de pouvoir assister au festival. «  Il est évidemment prêt à se soumettre aux règles de sécurité supplémentaires », a-t-il précisé.

L’avocat n’a pas souhaité dévoiler l’identité du plaignant. Il a simplement indiqué que celui-ci était de nationalité belge et avait un casier judiciaire vierge.

L’affaire sera plaidée lundi à Bruxelles.

Au total, 37 personnes se sont vues refuser l’entrée au festival Tomorrowland. Dans deux cas, l’avis négatif avait été levé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko