Trois Palestiniens tués à Jérusalem-Est, en marge de graves tensions liées à l’esplanade des Mosquées

Trois Palestiniens ont été tués vendredi dans des affrontements entre les forces israéliennes et des manifestants en colère contre les nouvelles mesures de sécurité israéliennes autour du site ultrasensible de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est annexée, selon le ministère palestinien de la Santé.

Un Palestinien a été tué par les forces israéliennes lors de heurts dans le quartier d’Al-Tur à Jérusalem-Est, a indiqué le ministère palestinien. Un deuxième Palestinien a été abattu par balle dans le quartier de Ras al-Amoud, près de la Vieille ville à Jérusalem-Est, et un troisième est mort après avoir été touché au coeur par balles à Abou Dis, en Cisjordanie occupée, a ajouté le ministère, sans donner plus d’informations sur les circonstances de ces deux derniers décès.

Des heurts ont éclaté vendredi après la grande prière des musulmans près du Vieux Jérusalem, dont Israël a interdit l’accès aux Palestiniens de moins de 50 ans.

Les Palestiniens dénoncent vigoureusement l’installation de détecteurs de métaux aux entrées de ce site ultra-sensible, décidée après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens le 14 juillet à proximité.

Portiques de sécurité

Ces nouvelles mesures de sécurité ont ravivé les craintes des Palestiniens de voir Israël prendre le contrôle exclusif du troisième lieu saint de l’islam, un site également révéré par les juifs sous le nom de Mont du Temple.

L’esplanade des Mosquées, où se trouvent le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa, est située dans la vieille ville, secteur palestinien de Jérusalem dont l’annexion par Israël n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Pour protester contre les portiques de sécurité, les fidèles ne prient plus sur l’esplanade des Mosquées depuis dimanche et le font en dehors du site. Des affrontements avec la police ont eu lieu quasi quotidiennement cette semaine.

Dans le but d’éviter des débordements à l’occasion de la grande prière hebdomadaire, habituellement suivie par des milliers de fidèles, la police israélienne a pris vendredi la décision exceptionnelle d’interdire aux hommes de moins de 50 ans d’accéder à la vieille ville.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous