Accueil Monde

Adel al-Joubeir, ministre de l’Arabie saoudite: «Avec le Qatar, nous ne reviendrons pas au statu quo ante»

Depuis juin, le Qatar subit un boycott sévère de la part de l’Arabie saoudite, des Émirats Arabes Unis, du Bahrein et de l’Égypte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Depuis le 5 juin, le petit émirat du Qatar subit un boycott sévère de la part d’un quatuor composé de l’Arabie saoudite, des Émirats Arabes Unis, du Bahrein et de l’Égypte. Sa « faute » ? Soutenir le terrorisme, selon ces contempteurs, ce que l’accusé nie farouchement. Nous avons interrogé ce jeudi à Bruxelles le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir.

Pourquoi votre présence à Bruxelles, pour parler du Qatar ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 21 juillet 2017, 22:08

    Et bien entendu, il n'a pas été demandé à ce Saoudien ce qu'il pensait du renversement du gouvernement Morsi en Egypte, le seul démocratiquement élu depuis plus de quarante ans, par le général Sissi, le nouveau dictateur égyptien financé par ....l'Arabie Saoudite, l'Europe et les USA.

  • Posté par Stoob Spyridon, samedi 22 juillet 2017, 13:45

    Je pense meme que si la koree du nord avait du pétrole on fermerait les jeux sur les "quelques violations des droits de l'homme" comme chez nos amis les wahabites saoudiens qui financent les mouvement les plus conservateurs de islam. Business is business....

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs