Erdogan répond aux «menaces» de l’Allemagne: «Ils ne peuvent pas nous faire peur»

© Reuters
© Reuters

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé vendredi, en pleine brouille avec l’Allemagne, que son pays ne serait pas effrayé par ses « menaces », et défendu l’indépendance de la justice turque face aux critiques de Berlin. «  Ils ne peuvent pas nous faire peur avec ces menaces », a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Istanbul, ajoutant que la «  justice turque est plus indépendante » que celle de l’Allemagne.

Berlin, excédée par l’interpellation à Istanbul de défenseurs des droits de l’homme, dont un Allemand, a annoncé jeudi une «  réorientation » de sa politique vis-à-vis de la Turquie avec des mesures qui risquent de pénaliser économiquement son partenaire historique. Le chef de la diplomatie Sigmar Gabriel a accusé Ankara de violations systématiques de l’État de droit, affirmant qu’elles ne peuvent «  pas rester sans conséquences ». Une position qualifiée aussi de «  nécessaire et indispensable » par la chancelière Angela Merkel.

Au total, neuf Allemands, dont quatre ayant également la nationalité turque, sont actuellement détenus en Turquie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous