Sean Spicer démissionne après que Trump a nommé un nouveau directeur de la communication

© AFP
© AFP

Le porte-parole du président américain Donald Trump, Sean Spicer, l’une des voix les plus importantes de l’administration, a démissionné vendredi après seulement six mois à la Maison Blanche. Il a été remplacé par Sarah Sanders. Sean Spicer, 45 ans, a selon plusieurs médias présenté sa démission après l’embauche par Donald Trump d’un nouveau directeur de la communication, Anthony Scaramucci, en remplacement d’un homme qui avait lui-même démissionné en mai après seulement trois mois.

Le porte-parole était sur la sellette depuis des semaines, victime des critiques de son patron face au désordre dans la communication de l’exécutif, auquel le président lui-même est accusé de contribuer avec ses tweets et ses interviews. M. Spicer avait pris du champ et n’apparaissait plus que rarement au briefing de la Maison Blanche, souvent remplacé par sa numéro deux, Sarah Huckabee Sanders.

Un avocat de Trump démissionne

Un membre important de l’équipe juridique de Donald Trump a également démissionné vendredi, une décision qui intervient au moment où le président américain semble essayer d’influencer l’enquête du procureur spécial sur l’affaire russe.

Mark Corallo, qui coordonnait la communication externe de l’équipe juridique au sujet de cette crise qui s’éternise, a indiqué dans un email à l’AFP avoir quitté son poste mais sans faire part de ses raisons.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous